OLA TUDO BÉM?

La fin de l’Espagne, avec Jéremy et Tatane on l’a faite en bus .

L’aventure ne se fait pas qu’à vélo  !
Nous devons démonter les roues avant et nous dépêcher de monter dans le bus. Il fait 26 degrés, le chauffage est à fond et c’est parti pour 10h de route. Inutile de préciser que le chauffeur conduit comme s’il était sur un circuit de F1 pour au final tomber en panne en plein milieu de la nuit… 1h sur le côté à attendre pour qu’il redémarre. Ce moment permet à l’ensemble des voyageurs du bus de se détendre et rigoler, c’était très convivial. Impossible de se rappeler la fin du trajet car je me suis endormi.

A Ourense nous troquons bus contre vélo. Dans 70km le Portugal nous accueillera, on l’espère un peu mieux que l’Espagne…

21 NOVEMBRE 2014 : AU ABORDS DU PARC DE GERES

Couleur-dautomne-parc-de-geresLe passage de la frontière se fait dans le parc de Geres à 860m d’altitude. Les montagnes nous entourent et les cascades viennent ajouter une belle mélodie au silence du paysage. La voici enfin ce que nous trois attendions : le panneau Portugal ! Nous sommes contents d’y être, on nous a dit que du bien du Portugal, l’envie de le découvrir est intense. D’autant plus que j’ai des origines portugaises qu’il me tarde de redécouvrir. La dernière fois que j’y suis allé je n’avais que 3 ans.

Le parc de Gères nous surprend par ses couleurs d’un bel automne. Les arbres avec ses feuilles orangées, entourent la route un peu comme un tunnel. Nous « vallonnons » vers la première ville portugaise : Gères.

Parc-de-Geres-après-la-frontière

 Parc de Geres après la frontiere


22 NOVEMBRE 2014 : ESCALE À PORTO

La pluie nous suit jusqu’à notre première étape à Porto pour passer du temps avec la tante de Paulo et visiter la ville.
Porto qui a donné son nom au Pays, est une ville haute en couleur. Beaucoup de pavés avec des ruelles ou un vélo passerait à peine. C’est aussi le coin du merveilleux Vinho do Porto, l’apéro National. Ses vignes poussent tout au long du fleuve Douro, et les tonneaux de vin étaient dans le temps, descendus par bateau appelé barco Rebelo.

Le Portugal est un pays tourné vers la pêche. Il n’est pas rare de voir les pêcheurs vendre leurs prises une fois sorties de la mer.

Les Portugais ne sont pas habitués à voir des cyclo voyageurs et sont donc curieux et contents de voir que leur pays est visité autrement qu’en voiture. Beaucoup de sourire et de « Bom Dia » ou « Bom tarde » ou encore « Boa Noite » nous encouragent.

Trois jours plus tard nos bicyclettes nous réclament et prenons la route direction Lisboa.

 

26 NOVEMBRE 2014 : UN DÉFI: TROUVER LA MAISON OÙ TOUTE LA FAMILLE DE MON PÈRE A VÉCU

Maison-de-mon-père-à-IlhavoAprès quelques recherches googoliennes, je trouve cette maison à Ilhavo près de Aveiro. Ses murs sont en azulejos. Ce sont des carreaux de faïences, d’un bleu azur (d’où son nom) .Cela forme comme une espèce de tableau géant représentant, tantôt la vie des champs ou des scènes religieuses. Je suis très ému de découvrir une partie de mes racines.

J’imagine à cet instant mon grand père Armindo quittant son pays, avec sa valise en carton (véridique) et arriver en France à l’âge de 52 ans qui est également l’âge actuelle de mon père. Il avait sans aucun doute vécu une grande aventure.
Même s’ils sont différents, je constate que tous les voyages se valent émotionnellement.

DE NAZARÉ À LISBONNE: LA ROUTE DU SURF!

On aborde la côte Atlantique et ses falaises. À San Pedro de Moel nous avons pu assister à la puissance des vagues qui viennent s’écraser sur les rochers, c’était très impressionnant ! A vouloir aller au plus près de l’action, style Bear Grills, j’ai eu une belle frousse, quand l’une d’elles, m’a rappelé à l’ordre en me trempant jusqu’à la ceinture

Nazaré est mondialement connue pour ses compétitions de surf et le record de la plus haute vague surfable au monde, une vague près de 30m aussi haute que la falaise. Nous apprenons quelques semaines après que ce record a été battu.

Des locaux nous ont affirmé qu’à Péniche, une ville d’à côté et non le nom donné en galéjade au sexe masculin portugais, était un endroit à ne pas manquer au Portugal et que nous allions l’adorer. En effet, nous nous réveillons avec vue sur l’océan et ses surfeurs matinaux. Péniche c’est une ville 100% surf. 15 Surf-Shop sur trente mètres, des falaises magnifiques qui surplombent les vagues de six à sept mètres.

Peniche

 

C’est le Panorama que nous sommes venu chercher au Portugal.

« En plus de ce magnifique paysage les Portugais nous encouragent chaque jour. Notre joie est intense, nous pédalons avec un large sourire, nous sommes comme des gosses à l’école buissonnière. »

Le Paysage côtier varie suivant les endroits .Par moments on se croirait en Asie, il y a de grandes montagnes avec des champs vert et des orangers partout. Il paraitrait que l’intérieur du Pays est aussi très beau. Pourquoi pas une visite bientôt. Et puis revoilà les falaises qui refont leurs apparitions, pour nous diriger vers le parc de Sintra – Cascais.

 

Dodo-chez-les-pompiers-de-SintraDe temps à autres, une vraie douche et un toit nous manque. Nous sommes habitués à nous doucher avec 50ml chacun et dormir sur un matelas gonflable mais ce 29 Novembre, à Sintra nous demandons aux Bombeiros (Pompiers) une bonne douche. Après un court entretien auprès du chef de la caserne nous avons l’autorisation de prendre une douche chaude et avons même la chance de rester dormir dans la salle de répétition.

 

À NE PAS MANQUER!

Encore un autre endroit à ne pas manquer également au Portugal : le Parc de Sintra. Coin privilégié de la haute bourgeoisie portugaise et internationale aux 18 et 19 ème siècle.

Parc-de-Sintra-Cascais-4-diapo

 

Parc de Sintra Cascais


Le passage en raidillons est inévitable mais le paysage en vaut le détour. Les locaux nous conseillent d’effectuer une grimpette de près de 4km mais qui offre aux plus courageux un point de vue, à plus de 100km à la ronde! Petite hésitation mais nous y collons (à la route). Cet endroit s’appelle le Percuso da Peninha.

En haut nous en prenons plein les yeux. Au premier plan, les cimes vertes des arbres séculaires, au milieu les maisons blanches et leurs toits rouge céramique et au fond le vaste océan. On découvre que la route qui mène vers la Capitale sera elle descendante !!

30 NOVEMBRE AU 4 DÉCEMBRE: LISBONNE

Mon camarade de BTS Teddy et sa copine Sarah nous accueillent à Lisbonne pour une pause de 3 jours ! Nous en profitons pour faire réparer les vélos, visiter la ville et se soigner… Et oui depuis le début de l’aventure je suis touché par un virus qui donne des boutons et qui me démangent horriblement. Ce n’est pas la gale, les médecins n’arrivent pas à me dire ce que c’est. J’ai déjà consulté un médecin à St Jean de Luz en France, mais rien n’y fait. Je prends ma santé en main et décide d’aller à l’hôpital. Résultat : personne ne sait, examen supplémentaire. Je laisse mes deux compagnons suivre la route sans moi et je décide de rester deux jours supplémentaires pour faire des examens approfondis. J’ai commencé un traitement sur 12 jours et je peux affirmer que celui-ci s’est avéré positif car aujourd’hui je n’ai plus rien ! Merci la médecine

SAGRES – TAVIRA : L’ALGARVE DANS TOUTE SA SPLENDEUR!

Sagres n’est pas qu’une marque de bière c’est aussi la pointe la plus à l’ouest de l’Europe .C’est d’ici qu’étaient planifiées les caravelles du XV siècle pour découvrir l’Afrique et l’Amérique. Les Portugais étaient avec les Espagnols reconnus comme les plus grands navigateurs du Monde ! Un endroit que nous apprécions particulièrement, les falaises sont de plus en plus impressionnantes .Les Arabes y ont laissé une forte empreinte .D’abord linguistique avec tous les noms des villes commençant par AL … Albufeira, Alvor et la région elle-même : l’Algarve et puis architecturale avec les petites cheminées rectangulaires. Il est d’ailleurs à noter que les maisons d’un blanc éclatant se marient merveilleusement bien avec le ciel d’un bleu plus que pétant.

LE 6 DÉCEMBRE À BURGAU

Nous nous baignons à Burgau. On se l’était dit on se réservait une journée de repos sur une plage. Le temps est merveilleux et c’est entre les falaises d’une plage de sable fin que le campement se monte. Quelques surfeurs sont présents pour le spectacle. Il est important de profiter de chaque moment, il vaut mieux rouler moins pour profiter plus !

« Ce pays nous étonne de jour en jour, le style des maisons est très typique, Des petites maisons blanches avec à chaque fois plusieurs orangers dans le jardin. C’est un style très méditerranéen qui contraste que ce qu’on a pu voir dans le Nord du Portugal. »

Nous avons même l’impression de passer en Thaïlande à Alvor.

C’est époustouflant, je ne sais pas quoi dire tellement c’est beau… 

C’était difficile de quitter cet endroit mais l’aventure continue, et terminera avec une excellente soirée avec les Bombeiros d’Albufeira qui nous invitent à partager leur repas de Noel ! De quoi bien fêter notre avant dernière soirée au Portugal.

 

LE 8 DÉCEMBRE À TAVIRA

Inicio-le-barmanA quelques kilomètres de l’Espagne. Nous passons donc la soirée dans un petit bar loin des touristes à parler avec Inicio et Manuel un habitué du zinc. Une très bonne soirée en leur compagnie qui nous fait dire que lePortugal est un aussi pays à écouter.

Les paysages sont admirables, changeant car de km en km on voit plusieurs facettes de ce petit pays. Les portugais sont accueillants et souriants et n’hésitent pas à vous encourager. Ils font également l’effort de vous renseigner parfois en français et même s’il faut, ils vont jusqu’à vous mettre sur la bonne route.

Je garderais un excellent souvenir du Portugal et le recommande à tous les voyageurs.
Recontres
- David et sa famille qui nous invitent à manger à Povoa de Lanhoso, Pt
- Charles et Jordan des surfeurs qui nous invitent pour l’apéro dans leur camion à Péniche, Pt
Hébergement
- L’oncle et la tante de Paulo à Porto, Pt
- Bombeiros à Sintra, Pt
- Teddy et Sarah à Lisbonne, Pt
- Bombeiros à Aljezur, Pt
- Bombeiros à Vila Do Bispo, Pt
- Bombeiros à Albufeira, Pt
Défi des bisous
Saint Jean de Luz pour la France
– Maria à Chiclana pour l’Espagne
– Vanessa à Tavira pour le Portugal

 

Written by Tom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>