DES CHAMPS AUX PYRÉNÉES.

Nous ne sommes pas encore dans le mode « voyage long terme » mais plus dans le « on part en vacances ».

Le départ ne fut pas si difficile que prévu !
La cité scolaire de Landrecies a bien organisé cet évènement avec une trentaine de personne qui nous ont suivis pendant 10km. Le premier objectif est de rejoindre Tours à 600km, notre première pause (et oui déjà).

On remarque que la partie nord de la France est portée par l’agriculture, des champs à perte de vue. Nous suivons le canal de la Somme, ce fleuve long de 245km pour rejoindre Amiens et sa fameuse cathédrale. Le temps d’une pause chez notre hôte Paulo et nous passons à Pont de l’Arche, cette ville à la particularité de voir se croiser l’Eure et la Seine. Il le fallait, Thomas nous fait sa première chute simplette une petite erreur d’inattention et sa roue avant tape dans le trottoir mais il se rattrape « avec une roulade façon judo » le fou rire de la journée malgré la pluie.

des-champs-aux-pyrenne

UN SACRÉ DÉFI !

Le 24 octobre sera marqué par le terme : défi ! Nous devons normalement rejoindre Tours ce soir mais il reste 170km.. Pas de précipitation nous avons le temps, mais l’idée de réaliser ce challenge nous titille. Nous quittons enfin les champs pour un nouveau département : Le loir et Cher. Changement radical avec des cités médiéval, châteaux et maison en colombages. Il est 19H30, 110km au compteur et le défi est lancé, arriver avant minuit à Tours soit 60km plus loin en pleine nuit sans lumière. La route est plate (enfin on croit car nous ne voyons pas grand chose) vent de dos et ça roule. Pas de voiture sur cette petite route c’est parfait.

170km au compteur nous sommes arrivés, il est 23h30 le défi est accompli !
Nous y passons une semaine. Jerem fait la connaissance de toute la famille de Touraine.

 

SUR LES BORDS DE LA LOIRE

1er novembre nous prenons la direction de Nantes via la Loire à Vélo. Pendant 250km nous avons suivis la Loire, ses châteaux, ses berges, ses plages de sable et sa pluie… La dernière journée fut humide.. 110km non stop sous la pluie mais le fait d’avoir une douche chaude et un bon repas le soir nous fait oublier ce petit désagrément.

Nous avons décidé de modifier notre itinéraire de la France pour rejoindre le Portugal par la côte. C’est par une autre voie cyclable que nous nous dirigeons vers Hendaye, la Velodyssée. Même principe que la Loire à Vélo, sauf que nous longeons l’océan. 800km de rencontre. Dont une, Hans Weber un Suisse-Allemand de 65 ans qui voyage à vélo. Il a été touché il y a quelques années par un virus transmit par une tique : la maladie de Lyme. Ceci à bouleversé sa vie mais maintenant guéri il se consacre au voyage et à vélo. C’est pendant 3h que nous partageons aventures et expériences. Cette première rencontre nous marquera pour toujours.

Après avoir traversé des champs, forêts, cités médiéval nous traversons l’océan par le passage du Gois pour rejoindre Noirmoutier.

Les paysages sont fabuleux et l’océan imprévisible. La pluie et les fortes rafales de vent arrivent et vont nous suivre jusqu’à la frontière et peut être plus..

 

NOUS SOMMES TROIS !

Rencontre de Tatane (Gaetan) 22 ans qui pédale seul depuis 3 jours, on le trouve sur le bord de la route. Et magie du voyage il va jusque Gibraltar, c’est un nouveau voyage qui commence.
Les Landes nous voilà ! Un des départements favoris de Tom. Forêts de pins, océan et la culture du surf. Les villes sont vides tel un film d’horreur c’est le désert ! La pluie fait rage, la tente et les affaires sont trempés et nous continuons direction Biarritz pour la dernière soirée en France. C’est chez Antoine un ami de Tom que nous disons au revoir à La France.. Il est 4h30 et il faut dormir !!

Petit rappel :  vous pouvez nous lancer des défis aussi fous que vous souhaitez ! Brian de Solidream nous a lancé le défi d’embrasser ou se faire embrasser par une fille de chaque pays traversé ! Défi relevé à St Jean de Luz !

11h le 16 octobre nous saluons les surfeurs Français pour saluer les Espagnols ! Espagne = Pyrénées il faut s’attendre à grimper après plus de 1700km de plat. Première observation, les basques espagnols nous semblent froids et peu avenant. Froid comme la pluie qui s’abat sur nous depuis plus de 2 semaines. Mais les voilà, les Pyrénées, cette frontière naturelle entre la France et l’Espagne. Tom souffre des montées mais ne lâche rien, il laisse Jerem et Tatanemonter à leur rythme. C’est dommage nous n’arrivons pas à apprécier le paysage car il est gris et pluvieux même les descentes ne sont pas fun car il faut faire attention… Comme quoi tout peut changer l’arrivée à Bilbao se fait sous le soleil et nous rolons manche courte. Bilbao c’est la ville ou nous avons décidé d’un commun accord de prendre un bus jusque Ourense (Espagne) au Nord du Portugal. Nous souhaitons profiter du Portugal c’est pour cela que le 18 novembre, un mois après le départ nous montons dans le bus. Mais que d’aventure pour y monter… Allons nous arriver à Ourense sans soucis ?

des-champs-aux-pyrenee-volet-2

 

EN IMAGES

Plus de 1600 km à travers la France, du Nord au Sud, par les petites routes de campagne et les voies vertes.

Rencontre
– Amine, 10km après Tetouan
– Abdul Kader, à Ouezzane
– Nourredine, à Meknes
– Mohamed, à Mrirt
– Ben, à Tighoressaline
– Mohamed le Ch’tis, El Ksiba
– Tarek, Casablanca– Charles et Jordan des surfeurs qui nous invitent pour l’apéro dans leur camion à Péniche, Pt
Hébergement
– Clinique les Rosiers à Meknes
– Mohamed et sa famille (Berbères) avant El Ksiba
– Mohamed le ch’tis à El Ksiba
– Aoumar (Berbère) à Tagleft
– Lhoucine (Berbère) Ouaouizarght
– Ahmed et Mohamed (Berbères) à Azilal
– Said à Tanante
– Rachid, 40km avant Marrakech
– Omar à Marrakech
– Pascal à Marrakech
– Gilles et Dominique (Riad Abaca Badra) à Marrakech
– Hussain et sa famille à Ben Guerrir

Written by Tom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>