Yolo Tour qui devait être un projet entre deux voyageurs se transforme en un projet qui se fait avec les voyageurs rencontrés sur la route. En effet depuis le début de l’aventure 4 cyclotouristes ont roulé avec moi.

Jeremie qui a fait le départ jusque Casablanca. Tatane que nous avions rencontré à Royan est allé jusque Casablanca aussi. Luca qui depuis Casablanca est avec moi et qui terminera son périple le 1er juillet à Istanbul en Turquie.

Et puis Bertrand, rencontré en Italie qui se dirige vers la Thaïlande.

Bertie

EN AVANT!

C’est à 3 que nous roulons sur la côte Italienne. Il fait très chaud en cette fin Avril. Mais le soleil fait parfaitement ressortir les villages très colorés d’Italie. Comme par exemple San Bartolomeo devant laquelle nous bivouaquons sur la plage. Il n’y a pas que les villages de colorés, les anciennes fiat 500 se mélangent parfaitement. La classe à l’italienne !

Bertie T shirt Villages colorés

Une difficulté arrive, où poser la tente ? Il n’y a que des falaises et des plages de ville. Nous demandons aux locaux s’il est autorisé de dormir sur les plages, bien entendu c’est un non. Mais nous prenons le risque et campons sur les plages. Douche dans la mer turquoise, et nous attendons la tombée de la nuit soit pour monter la tente soit pour dormir à la belle étoile avec comme berceuse les remous des vagues.

 

Le plan de route pour l’Italie est d’atteindre la ville de Gênes, puis de traverser les montagnes jusque Pavie pour ensuite trouver la voie cyclable de l’Euro Vélo 8 jusque Venise.

Nous restons à Gènes deux heures pour s’informer de la route et visiter la vieille ville.

Nous le savons, il va falloir forcer sur les jambes pour 18km d’ascension sous la pluie ! Le temps à changé dès la sortie de la ville. Moulinette, on monte à 7km/h. Mais il n’y a rien de plus beau qu’un paysage de montagne. Le petit rayon de soleil éclair les arbres et les champs qui les rendent plus vert qu’au naturel.

ça monte pour le col

Nous sommes dans le petit Village de Langasco lorsque nous cherchons où planter la tente. Aucun terrain accessible, c’est avec l’autorisation d’un local que nous nous installons dans un jardin. Carlo d’une 70 aines d’années place même nos vélos à l’abris. Son fils vient nous offrir une bière locale et un gâteau chaudement sorti du four. La récompense parfaite après une petite ascension sous la pluie. Nous décidons de partager le gâteau et la bière avec nos hôtes.

Tente devant marco

Un autre homme se joint à nous, Marco silencieux nous fait signe de le suivre chez lui, il serait très heureux de nous offrir à manger.

Il est difficile d’accepter autant de générosité, ceci nous met mal à l’aise. Sa femme et lui sont très honorés d’avoir des voyageurs à leur table. Nous ne parlons pas Italien et eux pas français mais on se comprend avec les gestes et l’aide de leur fils qui parle anglais.

C’est ému qu’ils nous disent bonne nuit et une bonne route pour demain.

Marco famille

Le lendemain il est temps pour nous d’affronter le Passo della Boccheta à 772m ! Le tout sous la pluie. Une fois passé c’est 17km de descente au milieu du Parco Naturale delle Capanne di Marcarolo.

passso Le parx

27 AVRIL : LA JOURNÉE TREMPÉE

 

Il a plu toute la nuit, et nous devons nous rendre à Pavie par une nationale. Le paysage ne donne pas très envie de rouler aujourd’hui. Le vent de face et la pluie ne motive pas plus ! Mais ça fait partie du jeu et de l’aventure, nous sommes 3 et nous arrivons à nous motiver pour ne pas arrêter.

pluie avant pavia

Nous sommes entièrement trempés, de la tête au pied et même à l’intérieur des vêtements. Une pause s’impose, c’est dans un Décathlon à 14 km de Pavie. Le temps ne se calme pas il faut continuer et essayer de trouver où dormir ce soir. L’idéal serait une caserne de pompier, je connais leur sympathie. Malheureusement ils ne peuvent pas nous aider pour ce soir… Ils nous offrent tout de même à boire et un bon gâteau. Ils nous envoient vers l’église Bosco dans le centre.

A 18h nous sommes devant l’église, mais que faire ? Nous avons peur de déranger, de faire quelque chose de mal. Nous attendons donc, on ne sait pas quoi mais on attend. On se décide avec Bertrand d’aller à l’intérieur et une femme nous guide vers quelqu’un de l’église. Il nous parle en Italien et comprend que nous avons besoin d’aide.

DCIM100GOPROG0591019.

Ce moment est rigolo, sous sa toge il porte un survêtement bleu turquoise avec des bandes orange. Il nous dirige vers le prêtre qui parle français. Pour le moment il ne peut rien faire car il doit donner la messe.

1h30 après il revient nous trouver et nous fait comprendre qu’il est d’accord pour nous accueillir pour la nuit.

Nous sommes logés dans une chambre chacun digne d’un hôtel. Ce soir, une trentaine de jeune doivent se réunir pour discuter et échanger sur les évangiles. Nous partageons le repas avec eux et nous sommes accueillis comme les invités d’honneur. « Merci d’accueillir nos 3 vaillants voyageurs » à dit le prêtre avant de commencer  la prière.

Ces jeunes entre 20 et 29 ans sont tous intrigués par notre voyage et sont heureux d’échanger avec nous. Mais ce soir c’est nous qui allons en apprendre sur eux. Après le repas nous décidons de rester pour l’échange sur les évangiles.

On se réunit tous dans une salle, cela commence par la récitation de l’évangile. S’en suit ensuite la réflexion qui s’associe au moment de silence. Puis chacun à leur tour chacun débattent et argumentent sur l’évangile cité.

Ça a été un moment de réflexion très fort, je ne comprenai pas forcément tout mais il y avait une atmosphère propice à la pensée.

DCIM100GOPROGOPR1054.

UN GOUT DU NORD

C’est après Pavie que nous cherchons la route cyclable qui nous mènera jusque Venise ! La Frangina qui suit le Po, le fleuve nous emporte dans la campagne italienne. Luca et moi pensons à notre campagne du Nord assez similaire.

Mauricio vient nous tenir compagnie pendant 20km, il part faire le chemin de Compostelle. Il nous livre cette belle parole avant de nous quitter « Vous m’avez encore plus donner l’envie de partir à vélo »

L’orage arrive… Dans le ciel le soleil commence à disparaître, l’imposant nuage gris-noir nous fait stresser. Nous sommes chanceux car il nous évite et autant chanceux car nous avons le droit à un spectacle de couleurs incroyable.

 

DU 29 AVRIL AU 1ER MAI

Je ne suis pas à fond mentalement… La route ne m’enchante pas. Les voies cyclables c’est bien mais on ne rencontre personne. C’est la campagne et je ne ressens pas de dépaysement.. Malgré les passages dans des petits villages très typique comme Voltido, les nombreuses églises…

 

MISSION VENISE

C’est à Padoue que faisons une pause chez Selenia, une couchsurfeuse qui nous fait visiter et découvrir les spécialités de Padoue !

DCIM100GOPROGOPR1186.

Cette pause nous permet d’aller visiter Venise à pied sans être encombré par nos vélos.

J’ai été impressionné par Venise, qui est une ville très calme quand on sort des zones de touristes. Il y a de bonnes ambiances, de la vie et de l’amour.

On a été touché par cet homme qui a rejoint un groupe de rue pour chanter l’amour qu’il avait pour sa femme.

VEnice Veniceee VEnise VEnisee VEnise amiur VEniseee

 

6 MAI : LA FIN DE L’ITALIE

Une grosse journée de prévue car nous sommes excités d’aller en Slovénie !

127km après notre départ de Calnova Fiorentine nous dormons à 4 km de la frontière !

 

L’Italie m’a marqué par rapport à son nombre incalculable d’église. Les villes sont vraiment très belles, anciennes et parfaite à visiter. Les campagnes ressemblent beaucoup à notre bonne vielle France. Mais c’est heureux que je sors de l’Italie pour rejoindre les Balkans !

 

Written by Tom

1 Comment

oget

je prends beaucoup de plaisir à vous lire et pour avoir effectué quelques périples non comparables aux vôtres j’ ai l’impression de vous accompagner aux fils de vos aventures !! continuez à me faire voyager à travers vous c’est un bonheur avec de magnifiques photos le paradis !! ;) pour les pistes cyclables je me sentais isoler de tout !! c’est sécurisant mais monotone donc je partage bref ce ne sont que des broutilles à côté de ce que vous vivez de spectaculaire au quotidien avec ses aléas. continuez à rêver et nous faire rêver ! ;) à vous les efforts à nous le confort !! ;) bon courage

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>